Cuisine

Comment l’alimentation peut aider à gérer certains effets secondaires de la cortisone

Comment l'alimentation peut aider à gérer certains effets secondaires de la cortisone

De nombreuses maladies doivent être traitées avec de la cortisone. Il est également possible de les soulager avec ses dérivés, que l’on appelle corticoïdes. Néanmoins, un traitement comme celui-ci n’est pas sans effet secondaire, même à petite dose. Néanmoins, il est possible de mieux gérer les effets négatifs dus à la prise de ces médicaments en consommant les bons aliments.

Qu’est-ce que la cortisone ?

La cortisone est un traitement qui est un dérivé d’une substance que le corps fabrique naturellement. Celle-ci porte le nom de cortisol. Généralement, banane et cortisone font bon ménage. Ce médicament ou ses dérivés, les corticoïdes, peuvent être prescrits dans différents cas :

A voir aussi : Découvrez le vin chablis, un incontournable de la région

Même si la cortisone permet de réduire la douleur, des effets secondaires accompagnent la prise d’une dose. C’est notamment le cas d’une importante prise de poids. Les personnes ayant un traitement à base de cortisol prescrit par un médecin ont tendance à avoir un appétit plus important. Ceci peut entraîner une prise de poids.

Des troubles de l’alimentation peuvent apparaître : il est donc crucial de surveiller ce que l’on mange si l’on prend des corticoïdes.

Comment l'alimentation peut aider à gérer certains effets secondaires de la cortisone

Comment gérer les effets secondaires de la cortisone au niveau de l’alimentation ?

Pour gérer les effets secondaires liés à la prise d’un traitement à base de cortisol, il faut être particulièrement vigilant aux aliments que l’on consomme.

Limiter sa consommation de sel

La cortisone a pour effet de favoriser l’absorption du sodium. Ceci contribue à retenir l’eau dans les cellules. Ce phénomène s’appelle la rétention. Pour échapper à ses conséquences négatives, il est capital de limiter le plus possible sa consommation de sel.

Pour ménager son organisme, il faut donc consommer en priorité des substituts, qui sont faits avec du magnésium.

Bannir certains aliments

Si un médecin vous prescrit des médicaments contenant de la cortisone, vous devrez cesser de consommer certains aliments pour limiter le risque de conséquences graves sur votre santé. Cela concerne, par exemple, les plats préparés, la charcuterie, le fromage, les chips ou les biscuits apéritifs.

En effet, il y a beaucoup de sodium dans ces produits riches en sel. Par ailleurs, puisqu’un médicament contenant de la cortisone fait grossir, il est très facile de prendre encore plus de poids en mangeant ces produits.

Manger plus de fruits et de légumes

Ces produits bons pour la santé doivent se substituer aux produits gras. Il s’agit bien sûr de ne pas prendre du poids, mais pas seulement. La cortisone peut provoquer des carences en potassium, et il y en a une quantité importante dans un fruit ou un légume.

Ne pas faire trop d’écarts

Il peut être ardu de suivre un tel régime, surtout lorsque l’on doit radicalement changer sa manière de s’alimenter. Néanmoins, la prise d’un traitement à base de cortisone ne fait pas bon ménage avec les écarts.

Vous devez donc éviter de manger quelque chose à l’extérieur, comme par exemple une pâtisserie achetée dans une boulangerie, ou bien un sandwich. Leur consommation s’accompagne du risque de grossir.

Il vaut donc mieux tout faire pour que le traitement à base de cortisone soit le plus efficace possible en arrêtant de manger certains produits.

Les aliments à privilégier pour réduire la rétention d’eau

Pour réduire les effets secondaires de la cortisone, vous devez privilégier certains aliments qui permettent de limiter la rétention d’eau. Voici une liste non exhaustive des aliments à consommer pour mieux gérer son traitement.

Les légumes verts ont un fort pouvoir diurétique et sont riches en potassium, ce qui contribue à éliminer l’excès d’eau dans le corps. Les épinards, le brocoli ou encore les haricots verts sont donc à privilégier.

Richement chargés en antioxydants tels que les flavonoïdes et les anthocyanines, ces fruits empêchent aussi l’accumulation excessive d’eau dans l’organisme grâce aux vitamines qu’ils contiennent. Ils sont peu caloriques et riches en fibres.

L’ananas est très riche en broméline, une enzyme naturelle qui facilite la digestion des protéines ainsi que leur absorption par l’intestin. Cette propriété favorise aussi la digestion des graisses stockées, ce qui participe à diminuer la prise de poids due au traitement avec cortisone.

Les nutriments essentiels pour renforcer le système immunitaire lors d’une cure de cortisone

Lorsque vous prenez de la cortisone, votre système immunitaire est affaibli. Vous devez donc prendre soin de renforcer votre corps en consommant des nutriments essentiels pour lui permettre de mieux lutter contre les infections.

La vitamine C est un antioxydant puissant qui renforce le système immunitaire et stimule la production des globules blancs. Elle est présente dans les agrumes (orange, citron), mais aussi dans le kiwi et les fruits rouges.

Le zinc est un minéral essentiel à notre organisme pour booster nos défenses immunitaires. Il se trouve principalement dans les huîtres, les crustacés, le foie ou encore le germe de blé.

Les acides gras oméga-3 sont efficaces pour réduire l’inflammation due à la prise de cortisone. Ils sont présents notamment dans certains poissons comme le saumon ou la sardine ainsi que dans certaines huiles végétales telles que l’huile d’olive ou l’huile de noix.

En plus des aliments cités ci-dessus, il faut aussi boire suffisamment d’eau pour hydrater correctement son organisme afin qu’il puisse éliminer efficacement tous les déchets produits par la cortisone et ses effets secondaires.