Actu

Que manger sous cortisone ?

La cortisone est utilisée pour traiter de nombreuses affections et troubles systémiques. Le médicament est aussi réputé pour produire chez les patients traités certains effets secondaires. Ceux-ci font cas d’insomnie, d’hypertension artérielle, d’apparition de boutons d’acné ainsi que d’une hyperglycémie marquée par la prise de poids. Fort heureusement, les patients sous cortisone peuvent éviter ou tout au moins soulager les effets secondaires du médicament grâce à une bonne alimentation. Découvrons ensemble quel régime est le plus adapté lors de la prise de cortisone.

Thérapie sous cortisone : les habitudes à absolument abandonner

Il est important de maintenir une alimentation aussi saine et équilibrée que possible. Pour cause, la consommation de cortisone à long terme augmente la sensation de faim. Dans certains cas, on parle même d’une véritable hyperphagie. Les indications suivantes sont à prendre en compte.

A découvrir également : Découvrez les astuces pour obtenir de la farine dans Animal Crossing New Horizon

  • alléger l’apport en sucres rapides en évitant au mieux les bonbons, le chocolat, le miel et les boissons sucrées, etc…
  • A voir aussi : Préserver son dos grâce à la livraison de courses à domicile

  • alléger l’apport en mauvaises graisses (cholestérol LDL)
  • réguler son apport glucidique (ou contrôler sa glycémie)
  • s’abstenir de l’alcool sous toutes ses formes (liqueur, vin, bière, etc…)
  • éviter les aliments riches en sel
  • éviter les aliments conservés en saumure, le fromage, les saucisses et à de la viande à cuisson malsaine (charcuterie pas trop cuite).

Par ailleurs, pour obtenir un résultat optimal, il convient pour le patient de s’abstenir d’un mode de vie sédentaire. Un conseil est de pratiquer régulièrement un sport ou une activité physique. Le médecin sera en mesure de conseiller l’activité la plus indiquée.

Quels aliments sont les plus indiqués pour un patient sous cortisone ?

Les aliments suivants sont parfaitement indiqués dans le cadre d’une thérapie sous cortisone

Les fruits et légumes

Les fruits et légumes sont très indiqués pour le régime de patients sous cortisone. Il peut être utile de privilégier ceux qui sont riches en potassium car la cortisone a tendance à éliminer plus facilement le potassium. Vous pouvez privilégier les épinards, les pommes de terre, les courgettes, la citrouille, l’avocat, les abricots, les bananes, les kiwis, les châtaignes, les groseilles, le melon, les figues, les ananas, les framboises, les prunes.

Les aliments riches en protéine

Il est important pour les personnes sous traitement à base de cortisone de suivre un régime légèrement riche en protéines. Cette mesure est particulièrement importante pour compenser les perturbations du métabolisme des protéines dues à une élévation du niveau de sodium. Les aliments recommandés sont : le lait écrémé, les œufs, la viande et le poisson blancs, le riz, les pâtes, l’huile d’olive extra-vierge, les fruits et légumes riches en protéines.

Les aliments riches en Vitamine D et en calcium

Un autre effet indésirable de la cortisone est la réduction de la densité osseuse (ostéoporose). Les experts recommandent donc beaucoup de calcium et de vitamine D pour contrer une éventuelle perte osseuse. L’activité physique et le sport aident également à garder les os forts et résistants.

Les aliments à éviter ou à limiter pendant un traitement sous cortisone

Les aliments riches en sucre, tels que les bonbons, les sodas et autres boissons sucrées, sont à éviter car ils peuvent entraîner une prise de poids rapide. Les glucides raffinés, tels que le pain blanc et les pâtes, doivent aussi être limités. Ils sont digérés rapidement par l’organisme, ce qui peut augmenter la glycémie.

L’alcool doit aussi être évité car il peut interférer avec l’action de la cortisone sur le corps. Il faut noter que certains aliments peuvent avoir des interactions indésirables avec certains médicaments prescrits pour traiter des conditions médicales sous-jacentes, telles que l’hypertension artérielle ou le diabète.

Il est recommandé aux patients sous cortisone d’éviter les aliments riches en sodium, tels que les plats préparés, les collations salées et autres produits alimentaires transformés contenant du sel ajouté. Le sodium peut causer une rétention d’eau chez certains patients, aggraver leur hypertension artérielle et contribuer à un déséquilibre électrolytique dans l’organisme.

Il faut souligner qu’un régime équilibré doit comporter un apport suffisant en protéines maigres, provenant notamment de sources animales telles que le poulet grillé ou non grillé, le bœuf haché maigre ou encore le tofu, ainsi qu’en fruits frais et légumes verts, afin d’aider à maintenir un système immunitaire sain pendant toute la durée du traitement cortisonique.

Comment adapter son régime alimentaire en cas de prise prolongée de cortisone ?

La prise prolongée de cortisone peut entraîner des changements métaboliques importants dans le corps. Pensez à bien manger des repas fréquents, mais en petites portions. Cela permet de maintenir une glycémie constante tout au long de la journée, évitant ainsi les pics soudains qui peuvent causer des symptômes tels que l’anxiété ou la fatigue.

Pensez à bien prendre du calcium et de la vitamine D. La cortisone peut interférer avec l’absorption intestinale du calcium et réduire sa rétention osseuse. Par conséquent, pensez à bien consommer des aliments riches en calcium tels que les produits laitiers (lait écrémé notamment), le brocoli ou encore le tofu.

Il faut noter qu’il est capital de se faire accompagner par un expert en nutrition pour s’assurer que son régime alimentaire correspond à ses besoins spécifiques.