Cuisine

Comment choisir le bon saumon pour votre sushi et sashimis : les meilleurs conseils

a close up of a piece of fish on a table

Connu pour ses propriétés nutritives avérées (oméga-3, acides gras, vitamines A et D, lipides, etc.), le saumon est fortement consommé. Il est utilisé dans la préparation de nombreux mets, notamment les sushis et les sashimis. Plusieurs critères rentrent de ce fait en jeu lorsqu’il s’agit de la qualité, la fraîcheur, l’intégrité de ce poisson. C’est sur cette base que vous retrouvez dans cet article quelques astuces pour bien sélectionner votre saumon pour votre sushi et sashimi.

Vérifier l’origine du saumon

Pour préparer des sushis et des sashimis, il est conseillé de ne pas utiliser n’importe quel type de saumon. Il est donc primordial de connaître l’origine du saumon que vous utilisez. Il peut s’agir du saumon sauvage ou du saumon d’élevage. L’idéal est de prendre le Salmo salar, qui est un saumon de l’Atlantique. C’est une espèce également issue de l’élevage et qui est soit conventionnelle ou de qualité (ayant le Label Rouge ou provient d’une agriculture biologique).

A lire en complément : Comment trouver vos grands vins rares en ligne ?

La plupart des élevages de cette espèce de saumon se font en Écosse, en Irlande et en Finlande. Bien sûr, vous dépenserez une certaine somme, mais la qualité du saumon en vaut le coup. C’est ainsi que vous pouvez procéder pour vérifier l’origine de votre saumon.

Être sûr que le saumon est frais

Il n’y a rien de mieux que le fait de consommer du saumon frais. En effet, la fraîcheur est un facteur déterminant dans le choix de votre saumon. Nul ne souhaite consommer un aliment de mauvaise qualité. Par exemple, voici quelques astuces pour identifier le saumon d’exception une fois chez votre poissonnier : relevez l’opercule qui masque les ouïes pour examiner la couleur, si cela s’apparente à du rouge vif ou du rouge foncé alors le poisson est frais.

A découvrir également : Combien coûte un gâteau d'anniversaire en boulangerie : aperçu des prix et facteurs à considérer

Par contre, si vous observez une couleur marron foncé, le poisson n’est pas bon pour la consommation. L’œil et la robe se doivent d’être éclatants et la ligne qui déborde sur la queue du saumon devrait être intacte.

S’assurer que le saumon ne dégage pas d’odeurs

Avant toute chose, faites confiance à votre odorat. Il ne peut vous tromper, alors soyez attentifs aux odeurs que vous sentirez une fois près du saumon. En principe, un excellent saumon d’élevage ne doit pas dégager des odeurs désagréables. Si vous constatez une odeur de pourriture, n’achetez pas ce poisson.

En revanche, s’il dégage subtilement une douce odeur de mer ou de jardin, c’est qu’il peut être consommé. Tout saumon ayant une odeur de vinaigre ne présage rien de bons non plus. Cela signifie juste qu’il a été conservé dans de mauvaises conditions. En suivant cette règle toute simple, il est presque impossible que vous choisissiez un saumon avarié.

Toucher le saumon

Bien que négligé par bons nombres de personnes, le toucher lors de l’achat du saumon reste un acte assez important. Chez le poissonnier, au simple toucher de votre doigt, le saumon se doit de n’avoir qu’un creux passager. Il est de votre responsabilité de tâter la chair du saumon qui est tenue d’être ferme et compacte. Dès le moment que vous apercevez une peau souple qui se morcèle très vite, ce poison est à mettre de côté.

Choisir un saumon d’élevage ou sauvage ?

Le choix entre un saumon d’élevage et un saumon sauvage est souvent l’objet de débat. Les deux types ont leurs avantages et inconvénients, mais le choix final peut dépendre du goût personnel.

Les saumons élevés sont généralement plus gras que les poissons qui vivent naturellement dans la nature, car ils sont nourris avec des aliments riches en protéines pour stimuler leur croissance rapide. Cette alimentation entraîne une chair tendre au palais, mais aussi parfois trop grasse pour certains consommateurs. C’est pourquoi il faut bien choisir son poissonnier afin qu’il vous propose des produits sains et respectueux de l’environnement.

D’un autre côté, les saumons sauvages présentent une faible teneur en graisses, puisqu’ils n’ont pas été nourris artificiellement comme leur homologue élevé en pisciculture. Ces poissons ont souvent parcouru des milliers de kilomètres à travers les océans, ce qui donne lieu à une chair ferme résolument riche en saveurs marines.

Il va sans dire que cette option a clairement ses fans : c’est celle recommandée par ceux qui veulent manger durablement tout en préservant notre planète Terre !

En définitive, lorsqu’on souhaite se procurer du bon poisson pour son sushi ou sashimi, il faut garder à l’esprit ses propres préférences gustatives tout autant que le respect environnemental inhérent aux procédés d’aquaculture utilisés par les producteurs.

Les critères de qualité à observer pour le saumon cru

Si vous êtes un amateur de sushis et de sashimis, alors vous devriez observer avant toute acquisition :

L’odeur : Le poisson doit avoir une odeur légèrement salée. Si l’odeur est trop forte ou désagréable, cela peut signifier que le poisson n’est plus frais.

La couleur : Un bon saumon doit avoir une couleur brillante et uniforme. Évitez les poissons avec des taches brunes ou jaunâtres sur la peau.

La texture : La chair du saumon doit être ferme au toucher mais pas trop dure non plus. Les morceaux doivent se séparer facilement sans faire de miettes.

L’étiquetage : Assurez-vous que le poisson a été étiqueté correctement et que toutes les informations nécessaires y figurent (nom commun, nom scientifique, lieu de capture).

Il est aussi recommandé d’acheter votre saumon chez un poissonnier réputé qui possède un bon renom dans la région où il exerce son activité professionnelle afin d’avoir une garantie quant à la qualité des produits proposés.

Si vous avez l’intention de préparer du sushi ou du sashimi chez vous, assurez-vous toujours de bien nettoyer tous vos ustensiles avant utilisation pour éviter tout risque sanitaire éventuel.

Il faut bien choisir son saumon pour apprécier pleinement toutes ses saveurs lorsqu’on le déguste cru sous forme de sushi ou sashimi. En appliquant ces critères, vous pouvez être sûr d’acquérir un produit frais et savoureux qui ravira vos papilles gustatives !